Félix Schramm ou la démesure de l’art accidenté

Des morceaux de murs sont enchevêtrés les uns avec les autres. Du plâtre, du bois, de la peinture et des châssis apparaissent. Les couleurs rappellent la palette du peintre. Les jeux d’échelles, de surfaces, de profondeurs, d’ouvertures et de fermetures suggèrent une connaissance profonde de l’architecture. Le regard du visiteur découvre progressivement cette sculpture, s’étonne…