On a vu le loup : Camille Dejean, Yrjan Charpentier, Lucia Fiore et Torkil Charpentier

© Lucia Fiore / Photo : Camille Dejean

© Lucia Fiore / Photo : Camille Dejean

Une ancienne salle de cours donnant sur l’aula du palais universitaire, réaménagée en espace dédié à la création contemporaine ? Un pari rudement mené et qui fonctionne depuis plusieurs années déjà. Gérée par l’équipe du département Arts Visuels de l’Université de Strasbourg, cette salle d’exposition est à la fois pédagogique, puisqu’elle est ouverte aux productions des étudiants mais elle est également ouverte aux institutions culturelles et aux artistes confirmés. Une attitude qui a su accueillir et conquérir son public.

Aujourd’hui c’est au tour de quatre étudiants d’exposer leurs productions et d’aller à la rencontre des usagers du palais universitaire et du public strasbourgeois.
Torkil Charpentier, Lucia Fiore, Yrjan Charpentier et Camille Dejean, (étudiants en master Arts plastiques à l’université de Strasbourg) ont investi pour quelques jours la salle Vingt-Sept pour une exposition intitulée “on a vu le loup”. Suite à un appel à projet, ils ont été choisis par un Jury composé d’enseignants, d’artistes et d’un professionnel du milieu artistique (Katrin Gattinger, Janig Begoc, Françoise Vincent-Féria, Jean-Louis Hess et Jean-François Kaiser).
Une occasion à ne pas manquer pour ces quatre jeunes artistes, qui ont vu là l’occasion de promouvoir des travaux personnels sous une thématique commune (Trois d’entre eux avaient déjà eu l’occasion d’exposer leur travail au CEAAC lors de la venue du réalisateur et plasticien iranien Abbas Kiarostami).

Vue de l'exposition "On a vu le loup", Salle 27 du Palais Universitaire / Photo : Camille Dejean

Vue de l’exposition « On a vu le loup », Salle 27 du Palais Universitaire / Photo : Camille Dejean

Chassera bien qui chassera le dernier.
“On a vu le loup” est une variation autour du thème de la chasse dans laquelle les artistes-commissaires nous transportent dans un étrange tableau de vénerie.
Photographies, peintures, installation, gravure et vidéo se côtoient et se confondent, forment un paysage inconnu, inattendu et mystérieux. Un véritable rendez-vous de chasse se développe. Et même si leurs répertoires et procédés plastiques divergent, il n’en reste pas moins une cohérence esthétique et formelle.
Depuis l’origine, la chasse, (avec la religion et la guerre) est un des thèmes les plus représentés dans l’art. Dans les grottes de Lascaux déjà, on retrouvait des gibiers chassés, des armes et même la silhouette d’un chasseur. L’Antiquité elle aussi accorde une large place à la Chasse. Lucia Fiore et Camille Dejean seraient-elles en train de se transformer en Diane et Artémis, déesses de la Chasse ? Le choix de la thématique accentue l’effet de mise en scène. Le titre, plus qu’évocateur, nous fait entrer dans le monde des mythes. Univers où l’être humain côtoie l’animal, ici le loup. La scénographie est extrêmement bien pensée. Les artistes nous demandent d’être attentifs, de lever la tête, de regarder dans les angles, d’être tout simplement à l’affut des multiples détails qui sont disséminés dans l’espace.
Mais qui est traqué ? L’artiste ou l’animal ?
Camille Dejean se met en scène, entre vidéo et photographies, dans un univers extrêmement personnel et intime. Dans son travail, la chasse est progressivement associée à la sexualité, au fantasme, à la séduction et à la cruauté.

©Camille Dejean / Photo : Camille Dejean

©Camille Dejean / Photo : Camille Dejean

Lucia Fiore s’intéresse tout particulièrement aux rapports de l’être humain à son environnement. Si la figure humaine est physiquement absente, on la sent pourtant belle et bien présente.
Yrjan Charpentier et Torkil Charpentier semblent aborder le thème de la chasse au travers de multiples symboles et métaphores. Le loup apparaît, tout comme d’autres animaux. Peut-on y voir là une résurgence d’un art animalier, ou la nostalgie d’une époque ?

©Yrjan Charpentier / Photo : Camille  Dejean

©Yrjan Charpentier / Photo : Camille Dejean

Le loup est présent dans bon nombre de contes, légendes et maximes, souvent présenté comme un animal diabolique et effrayant. Le loup incarne souvent l’interdit, la transgression. Il se fait jeu en même temps qu’il fait peur. Cette représentation du loup terrifiant est entrée progressivement dans notre culture, d’abord par les mythes puis par les romans et aujourd’hui avec le cinéma. Rien d’étonnant à ce que ces quatre jeunes artistes abordent cette thématique. Finalement, ils apparaissent un peu comme les enfants du petit Chaperon rouge, de Pierre et le loup et des trois petits cochons. S’ils sont toujours étudiants, ils ont une pratique artistique originale, singulière et personnelle. Ils composent, (exposent) ensemble mais chacun à sa manière. « On a vu le loup » apparaît comme le début de leur métamorphose d’étudiants-plasticiens à jeunes artistes engagés plastiquement.

©Torkil Charpentier / Photo :Camille Dejean

©Torkil Charpentier / Photo :Camille Dejean

La chasse est à l’origine une thématique élémentaire pour exprimer la confrontation de l’être humain avec le monde “sauvage”, indompté. Elle montre également, et tout aussi originellement, les liaisons profondes, mêlées d’amour, d’étonnement et d’incompréhension de l’humain avec les vies autres qui l’environnent. A notre époque, elle véhicule souvent un sentiment de violence. Ces quatre jeunes artistes ont réussi à lever le voile sur une thématique ancienne et ont su retrouver, puis dépasser, de loin, les archétypes qui s’y associent.

Vue de l'exposition "On a vu le loup", salle 27 du Palais universitaire / Photo : Camille Dejean

Vue de l’exposition « On a vu le loup », salle 27 du Palais universitaire / Photo : Camille Dejean

Publicités

Une réflexion sur “On a vu le loup : Camille Dejean, Yrjan Charpentier, Lucia Fiore et Torkil Charpentier

  1. Pingback: On a vu le loup – Camille Dejean

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s